top of page
  • janegardellicourt

_ La solitude à deux _ Alain VALTIER

Ce mois-ci en plus de la relecture de L’homme sans gravité de Charles MELMAN. Un livre s’est presque imposé à moi. Alors qu’il était dans mon panier pour ma prochaine commande littéraire, c’est au détour d’un appel, que maman me lance « tu devrais le lire ». Quelques jours plus tard, La solitude à deux d’Alain VALTIER me suivait dans chacun de mes déplacements dans l’espoir de pouvoir en lire quelques pages.


Alain VALTIER, psychiatre, psychanalyste et thérapeute de couple propose, à travers le portrait de couples qu’il a accompagnés, de découvrir combien le scénario de ce qui se joue en sa présence est en réaction, en résonnance ou en répétition avec le couple parental des principaux acteurs. L’hypothèse posée par l’auteur : savoir vivre seul comme condition préalable à une vie à deux au risque de vivre La solitude à deux. La deuxième partie du livre propose des réflexions plus théoriques, générales, sociologiques autour du couple, de l'homme comme animal pourvu de parole et nommé "parlêtre" par Lacan, de la sexualité, de la culture, de l'inconscient, du temps allongé et/ou suspendu de l'analyse...



















L’espace-temps thérapeutique ou analytique est un Lieu par excellence de la répétition, le discours re-présente dans l’ici et le maintenant, par le truchement du langage, ce qui a été antérieurement vécu. Les mots rendent à nouveau présent (re-présentent) ce qui a fait évènement dans un passé plus ou moins lointain. Les paroles viennent, toujours dans l’après-coup, permettre de revivre ce qui a déjà eu lieu, dans un autre temps, lui aussi vécu au présent.

VALTIER Alain, La solitude à deux, éd Odile Jacob, 2003, p31.


Se parler permet alors de retrouver un discours perdu dans les labyrinthes de la mémoire et c'est souvent par le détour des émotions enregistrées au niveau du corps que les souvenirs reviennent à l'esprit sous forme d'images, puis de mots. Chacun revit les méandres qui mènent de l'infans, "celui qui ne parle pas", à l'adulte cherchant sa voie par la parole. VALTIER Alain, La solitude à deux, éd Odile Jacob, 2003, p 235-236.


Et vous, qu'en avez vous pensé?

57 vues0 commentaire

Comments


bottom of page