top of page
  • janegardellicourt

_ Je me petit-suicide au chocolat _ Claudine HUNAULT

Investie dans plusieurs dispositifs à destination de personnes souffrant de TCA, j'aime à trouver des livres, des récits, de ceux qui osent coucher sur le papier leurs mots/maux, leur parcours et également, de ceux qui les accompagnent dans un processus de compréhension et de transformation.


J'ai découvert, lu, arpenté, relu le recueil de Claudine HUNAULT, psychanalyste pendant 10 ans dans un centre médico-chirurgical de l'obésité, le CMCO de la clinique de Paul-Picquet à Sens : Je me petit-suicide au chocolat. Comme je le disais, c'est un recueil de textes émanant d'innombrables notes prises lors des séances avec les patients, qui se présenteront parfois au lecteur sous forme de poème, de calligramme, où l'usage d'anaphores l'embarquera aussi dans une véritable litanie... A la lecture de ces textes, il y a quelque chose qui se vit, les sens sont interpellés, ça parle au delà des mots. Claudine HUNAULT les mêle avec des chapitres d'analyse, véritable trésor tissé de clefs de compréhension telles qu'elle les proposait en consultation.

Cet ouvrage retranscrit avec brio et en toute simplicité ce travail, centré sur la parole des patients, qui a mené l'auteure à interroger l'origine de chaque obésité et la possibilité de sortir des mécanismes personnels et aussi parfois sociétaux qui ont conduit à la prise de poids. A la fin, elle nous livre des petits précis pratiques autour des questions suivantes :

- C'est quoi l'obésité ? ( Etat des lieux, chiffres et retour sur enquête épidémiologique)

- Être gros ça se soigne ? ( Etat des lieux des régimes suivis par les patients et des étapes de pris en charge proposées par les professionnels de santé)

- L'opération c'est quoi ? (les différents types de chirurgie)

- Comment dire les maux de l'obésité ? ( Jouissance, plaisir, angoisse, compulsion, pulsion )


"Les personnes obèses veulent d'abord parler nourriture, malbouffe et kilos [...] Je les déplace. Je les appelle en dehors du champ fermé de la nourriture et de la graisse. [...] C'est à partir de cet effort de parole que les choses commencent à se mettre en mouvement. A se décoller. [...] Certes leur poids les essouffle mais c'est tout autant dans les signifiants enkystés d'un récit d'elles-mêmes qu'elles n'arrivent plus à reprendre leur souffle." HUNAULT Claudine, _Je me petit-suicide au chocolat_, Le Nouvel Attila, Mars 2023, p 25.


"Les compulsions alimentaires sont la manifestation par laquelle la pulsion décharge une tension excessive et insoutenable. Elles se répèteront aussi longtemps que la jouissance ne pourra se dire et se comprendre. Les compulsions ne sont pas la cause directe d'une prise de poids. L'histoire de chaque obésité remonte bien avant ces manifestations. [...] Une histoire qui gravite autour de certains évènements, de certaines figures marquantes et des fantasmes qui s'y attachent. Ce qui a été vécu et qui n'a pas pu être représenté, c'est à dire symbolisé d'une manière ou d'une autre, ouvre une angoisse difficile à endurer." HUNAULT Claudine, _Je me petit-suicide au chocolat_, Le Nouvel Attila, Mars 2023, p 154.





20 vues0 commentaire

Comments


bottom of page