top of page
  • janegardellicourt

_ Les souffrances de Pinocchio_ Brigitte ALLAIN-DUPRE

Être thérapeute c'est vivre avec son temps, c'est considérer ce qui se joue dans la contemporanéité.


Le premier "BB éprouvette" est né en France en février 1982, et je sais déjà que le terme employé va faire grincer des dents car, ce qui était innovant, expérimental, exceptionnel à cette époque a donné naissance à plus de 400 000 enfants depuis. En 2020, un enfant sur 27 était issu de PMA en France. Aujourd'hui, cette expérience intime de l'infécondité et de la pluralité des dispositifs de PMA s'invitent dans nos cabinets, sous forme de trouble qui habite les parents comme les enfants à propos de l'histoire de cette conception assistée. Ils se heurtent au secret, au non-dit, à la lourdeur du protocole qui transforme parfois fondamentalement le couple parental, au discours omniprésent médical qui rythme, contrôle, valide ou invalide, dirige et empêche la surprise, l'insouciance et la créativité.


Dans cet ouvrage, Brigitte ALLAIN DUPRE s'appuie sur son expérience d'analyste jungienne accueillant les enfants, leurs parents et les jeunes adultes qu'ils sont devenus et nous retranscrit les butées et mouvements psychiques de ses rencontres. Elle convoque des contes ancestraux comme la Reine des neiges, Pinocchio, la Belle au bois dormant pour imager, illustrer son sujet.


"Aujourd'hui, pour ceux qui sont issus de l'assistance médicale à la procréation, parents comme enfants, la numinosité du fantasme originaire est embolisée par l'extra-ordinaire de la technicité médicale, dans laquelle la représentation du corps vivant, psychiquement animé, s'estompe au profit d'un corps machinique qui suscite des mouvements contradictoires de confiance/défiance selon ses réponses aux injonctions de l'obstétrique médicale et hormonale." ALLAIN-DUPRE Brigitte, - Les souffrances de Pinocchio, PMA et transmission -, Le Martin-Pêcheur, Domaine Jungien, Paris, novembre 2019, p 88.




"Il est frappant de voir que l'usage de la PMA renferme en lui-même un secret , en particulier vis à vis des enfants, une solitude, allant même parfois jusqu'à la honte qui coupe plus ou moins consciemment parents et enfants, nés de l'assistance, de la communauté des nés sans assistance." ALLAIN-DUPRE Brigitte, - Les souffrances de Pinocchio, PMA et transmission -, Le Martin-Pêcheur, Domaine Jungien, Paris, novembre 2019, p 89


"Pour adhérer à la procédure il est en effet nécessaire de refouler le négatif. Il peut prendre des formes différentes d'un sujet à l'autre : tenter le diable en contrariant la nature, ingurgiter des produits médicaux extrêmement forts alors qu'on n'est pas malade et qui laisseront probablement des traces dans l'organisme, celui de la mère et peut-être celui de l'enfant, faire subir à son embryon des traumatismes précoces, cryocongélation, manipulations, etc.

Et donc, cet enfant à naître restera pour toujours le révélateur du défi à la nature, celui qui porte les stigmates de la stérilité de ses parents en même temps que son existence la déjoue." ALLAIN-DUPRE Brigitte, - Les souffrances de Pinocchio, PMA et transmission -, Le Martin-Pêcheur, Domaine Jungien, Paris, novembre 2019, p 95.



12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page